post-title Comment lutter face à l’intolérance au lactose ? http://www.allergie-et-compagnie.fr/wp-content/uploads/intolerance-au-lactose.jpg 2020-08-31 07:26:38 yes no Posted by Allergies alimentaires

Comment lutter face à l’intolérance au lactose ?

Plus de 70% des adultes n’arrivent pas à digérer le lactose qui est le sucre présent dans le lait. L’intolérance au lactose est bénigne par rapport aux autres allergies causées par le lait.  Toutefois, les traitements restent uniquement liés à l’alimentation. Quelles précautions prendre ? Par quoi substituer les produits laitiers. Cet article vous proposera des réponses à ces interrogations.

Optez pour des produits allégés ou sans lactose

Le seuil de tolérance en lactose de chaque personne est différent. Si votre seuil est faible. Évitez de consommer des produits qui en contiennent pendant quelque temps. Optez pour des compléments alimentaires enrichis en vitamines et en minéraux essentiels pour combler les éventuels manques. Des laits sans lactose sont également disponibles sur le marché. Et ces derniers contiennent de la lactase, l’enzyme qui permet de digérer le sucre du lait. Mais si votre tolérance est moyennement élevée, l’exclure totalement de votre alimentation n’est pas la chose à faire. Choisissez donc des produits qui en contiennent, mais à une faible teneur. Les produits laitiers fermentés seront vos alliés. Les ferments lactiques présents dans ces produits hydrolysent le lactose. En d’autres termes, ils les mangent et les transforment en acide lactique. Plusieurs options s’offrent à vous. Mangez du fromage. Les fromages durs comme le cheddar ou le parmesan sont faciles à digérer. Consommez avec modération du yogourt ou des boissons à base de yogourt comme le kéfir. Les bactéries vivantes présentes dans ces produits décomposent également le lactose.

Lisez bien l’étiquette de vos produits

Il est toujours prudent de connaître ce que l’on mange, avant de l’acheter. Portez toujours une attention particulière aux composants de vos produits alimentaires. Surtout si vous avez des problèmes d’intolérance pour un élément quelconque. Pour ce faire, il est préférable d’acheter des produits dont vous connaissez la signification des ingrédients. Vérifiez bien les informations susceptibles d’indiquer la présence du lactose dans votre produit, ainsi que leur quantité. À savoir, du lait et des produits laitiers. De la poudre de lait. Du beurre. Des substances laitières modifiées. Du lait caillé. Du lactosérum. Des matières grasses animales. Toutefois, si ce n’est pas évident, lisez attentivement les inscriptions en gras sur l’emballage. De nombreuses entreprises mettent en gras les éléments qui peuvent avoir des effets négatifs sur la santé du consommateur. C'est par exemple le cas pour les céréales.

Consommez d’autres sources de protéines

Les laits et les produits laitiers sont connus pour leur richesse en protéines. Si votre seuil de tolérance en lactose est faible, leur exclusion à votre alimentation peut vous nuire. Elle provoque une carence si elle n’est pas substituée par d’autres sources de protéines. Pour pallier ces besoins, consommez plus de légumineuses telles que le soja et les légumes secs ainsi que des céréales. Mais ne choisissez pas une seule variété. Ils ne contiennent pas les mêmes acides aminés. Les céréales sont déficientes en lysine tandis que les légumineuses en méthionine. Donc, mélangez-les pour avoir un plat de meilleure qualité nutritionnelle. Les combinaisons les plus fréquentes sont du riz et du soja. Du maïs et du haricot sec. Du blé et du pois chiche et bien d’autres encore.  Ceci vous apportera ainsi une diversité éléments et aussi des acides aminés essentiels à votre bien-être. Aussi, substituez votre lait de vache habituel par du lait végétal dans la préparation de vos pâtisseries. Notamment du lait de soja. Vous pouvez également préparer du yaourt fait maison. Toujours de la même façon que la préparation de vos yaourts habituels. Intégrez aussi les levures et les concentrées protéiques comme le tofu dans votre alimentation. Ces derniers permettront d’optimiser la couverture de vos besoins protéiques.

Prévention de l’asthme

La première chose à étudier pour prévenir la crise d’asthme est d’éviter et éliminer les facteurs allergisants, surveiller la qualité de l’air dans l’habitation. Ensuite, il faut suivre un traitement quotidien, le médecin peut prescrire un traitement de corticoïdes inhalés ou bronchodilatateurs de longue durée. Renforcer les défenses immunitaires chez un enfant.

L’allergie alimentaire

Comment prévenir les allergies alimentaires ? Voici quelques conseils permettant d’éviter et de guérir les allergies alimentaires. Dès la grossesse, la future maman est conseillée de prendre plus d’oméga-3, bien identifier et décoder les listes des ingrédients, éliminer les sources de contamination, ne pas consommer les aliments en vrac….

Remèdes de grands-mères

Les personnes allergiques bénéficient de ces remèdes de grands-mères afin de soulager les allergies. Pour alléger l’eczéma, appliquez une couche d’argile. L’écoulement nasal peut être guéri avec l’ortie, versez quelques cuillères à café dans l’eau chaude. Mettez deux cuillères à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau pour la prévention des rhinites allergiques et ajoutez un peu de miel…