Allergies au printemps : comment les soulager ?

Allergies au printemps

Le beau temps revient et avec lui vient son lot d’allergies saisonnières, aussi appelées “rhume des foins”. Elles touchent de plus en plus de personnes. Les symptômes sont bénins mais peuvent être véritablement pénibles au quotidien s’ils ne sont pas traités. Voici des solutions pour les soulager et pouvoir profiter du printemps.

Le traitement des allergies saisonnières

Ce qu’on appelle le rhume des foins est une allergie saisonnière due à la pollinisation. Au printemps, les pollens les plus fréquemment en cause sont les pollens de graminées. Ils sont présents dans l’air environ d’avril à juillet et provoquent chez certaines personnes des rhinites allergiques. Les symptômes des allergies respiratoires et saisonnières de type “rhume des foins” incluent le nez qui gratte ou qui coule, la gorge qui gratte et la toux. Cela s’accompagne parfois de symptômes au niveau des yeux (conjonctivite allergique). Heureusement, il existe des traitements spécifiques pour calmer une allergie au pollen. Il est important de prendre en charge les allergies pour éviter une aggravation en asthme allergique.

Le traitement de choix contre les allergies sont les antihistaminiques. Ils permettent de calmer les réactions allergiques et donc les différents symptômes décrits. Certains sont disponibles sans ordonnance, d’autres, plus puissants, doivent être prescrits par un médecin. Le choix du médicament et du dosage doit de préférence être effectué par le médecin. Sinon, il est possible de demander conseil en pharmacie.

Outre les antihistaminiques, les corticoïdes peuvent également servir à soulager certaines allergies. Les collyres antihistaminiques sont également conseillés en cas de conjonctivite allergique.

Pour les personnes qui ont des allergies graves, mais cela ne concerne pas les allergies saisonnières, le port d’une seringue d’adrénaline est conseillé.

Quels remèdes naturels pour la rhinite allergique ?

Les médicaments ne sont pas la seule solution pour soulager les symptômes de rhinite allergique, bien qu’elle soit la plus efficace. Pour améliorer le confort, ils peuvent être associés à des traitements naturels. Le miel peut être utilisé pour apaiser la gorge en cas de symptômes comme la toux irritante ou la gorge qui gratte. L’inhalation de vapeur d’eau avec des huiles essentielles peut aider à déboucher le nez et à mieux respirer. Il faut toutefois faire attention à ne pas présenter de contre-indications. Elles ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes et les enfants. Sur sa page dédiée aux allergies, l’Assurance Maladie conseille d’autres remèdes comme les lavages de nez au sérum physiologique ou au spray d’eau de mer.

Astuces et conseils pour réduire les réactions allergiques

Les personnes qui souffrent d’allergies doivent être particulièrement vigilantes au printemps pour limiter leurs symptômes. Les promenades en forêt ou dans des zones à risque (champs, parcs) sont à éviter, surtout en période de forte pollinisation. Il est déconseillé d’aérer chez soi en pleine journée car les pollens pourraient s’infiltrer. L’aération doit se faire de préférence le matin ou le soir lorsque les pollens sont moins présents dans l’air. Il faut  nettoyer régulièrement pour éliminer les pollens qui pourraient être présents dans le logement.

Le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), pollen.fr, publie régulièrement la carte de vigilance des pollens. Région par région, il est possible de savoir quelles sont les zones les plus à risque.

Les traitements de désensibilisation : une solution à long terme ?

En cas d’allergies sévères ou dont les symptômes deviennent persistants ou handicapants, il est possible d’avoir recours à un traitement de désensibilisation. Pour le faire, il faut consulter un médecin allergologue. Il devra identifier l’allergène en cause et pourra mettre en place une stratégie de traitement. Celui-ci consiste à habituer l’organisme petit à petit à être en contact avec l’allergène. Ce traitement prend la forme de comprimés qui contiennent des doses très faibles de la substance allergène, et dont on augmente le dosage au fur et à mesure, jusqu’à ce que le corps soit habitué. Cela permet ainsi de ne plus subir les réactions allergiques. Cependant, ce traitement est long et plutôt conseillé en cas d’allergies sévères.

La flammekueche spéciale vegan
Gateau d’anniversaire vegan

Plan du site